Skip to main content

Télévision, réseaux sociaux, affiches publicitaires… Notre esprit est constamment sollicité par une surabondance d’information et de publicité. Que peut-on en retenir ? Pas grand chose : habitués à être noyés de messages, nous ne les écoutons plus ! C’est ici qu’apparaît le nudge marketing, qui fait appel à des biais cognitifs communs plutôt qu’à une réelle réflexion. Puzzle revient sur les fondamentaux de cette nouvelle alternative !

Nudge Marketing ?

Le nudge marketing est une technique encore très récente qui influence le consommateur par des biais cognitifs simples en faisant appel à ses intincts. Il le pousse à adopter une démarche plus vertueuse dans le choix de ses produits. Au service de l’environnement ou de problématiques sociales, le nudge joue également en faveur de son créateur en soulignant l’éthique de l’entreprise. Il pousse également le consommateur à choisir son produit plutôt qu’un autre. C’est une approche qui permet l’adoption de nouveaux comportements individuels ou collectifs.

Il s’agit d’une forme incitative du marketing, sans but de culpabiliser ou de forcer les gens à prendre vos positions. Le nudge peut facilement être utilisé par les collectivités ou dans les espaces publics, comme rendre les poubelles amusantes (dessiner une marelle à Lille pour y accéder) ou habiller les portes du RER en banlieue parisienne (afin de dissuader les retardataires de sauter à la fermeture des wagons).

Utilisation de biais cognitifs

Ces petits “coup de pouce” n’utilisent pas notre système de réflexion déjà très demandée tout au long de notre journée mais des biais cognitifs qui nous permettent de nous reposer sur nos gestes instinctifs. Nous ne sommes pas des êtres logiques, mais notre irrationalité peut être prévisible. Il ne s’agit pas d’argumentation, d’information, ou de logiques punitives comme des amendes, mais bien de signalisation qui nous permettent de prendre instinctivement la bonne décision.

Mais alors comment se servir de ces biais dans un contexte plus marketing ? Prenons plusieurs exemples. Si vous êtes un hôtel, vous avez forcément fait face aux clients qui laissent leurs serviettes sur le sol pour qu’elles soient changées. Cela entraîne des conséquences écologiques énormes en plus de doubler votre charge de travail. Une simple indication ou rappel à l’ordre peut vous sauver de nombreux allers-retours en blanchisserie. Dans le cas d’un fast-food, un simple sticker sur votre plateau peut vous rappeler de ne pas le laisser sur votre table mais de vider vos déchets dans les poubelles recyclables. En plus de pictogrammes colorées nous pouvons penser à d’autres formes d’incitation comme mentionner le nombre de personnes qui adoptent déjà les bons gestes.

Influence et persuasion ?

Vous l’avez compris, le nudge n’est pas un nouveau levier de manipulation mais simplement un meilleur moyen d’exploiter des biais cognitifs communs. Ils allègent notre réflexion, sans cesse interpellée par la surabondance de publicité, ou simplement par notre vie quotidienne et professionnelle. Malgré ça, certains marketeurs peuvent mettre en garde contre la maigre frontière entre nudge et méthodes persuasives. Sans réfléchir, l’humain va automatiquement penser à son bénéfice à très court terme. C’est là où certains effets d’urgence ou de rareté peuvent être discutés.

Modèle SOFA

Pour éviter la mauvaise compréhension du nudge marketing, voici quatre règles qui permettent de mettre tout le monde d’accord : Social, Opportun, Facile, Attrayant. 

Social : montrer que la majorité des gens adoptent ce nouveau comportement pour inciter l’ensemble de la communauté à changer. Promouvoir son nudge sur les réseaux pour qu’il ait le plus d’écho possible jusqu’à ce qu’il devienne une norme sociale.

Opportun : en fonction de son contexte, n’utiliser le nudge marketing que lorsque le public est le plus réceptif, notamment lors d’une prise de décision.

Facile : le message doit être simplifié un maximum ; exploitez le plus possible le choix par défaut. Dans un contexte marketing, l’acheteur doit être converti avec un minimum d’effort de sa part.

Attrayant : le nudge doit attirer l’attention et amplifier le bénéfice perçu.

Du Design & Des News

Tous les mois, recevez nos analyses en vidéo des designs gagnants, des retours d’expérience et nos tips & conseils made in Puzzle.

    Ce qu’on retient

    Vous l’avez compris, les meilleurs exemples de nudge sont ceux des espaces communs. Le nudge peut aussi vous servir dans le marketing de votre entreprise : sur vos packagings ou dans l’arborescence de votre site internet. Il sert l’éthique de votre entreprise, et amplifie le bénéfice perçu par vos produits. C’est une forme positive de marketing puisque le nudge sert généralement une cause environnementale ou sociale.

     

    Et vous ? Avez-vous adopté le nudge ? 😉

    Nos derniers articles

    Seth Godin.

    Le bouquin à ne pas rater : This is marketing de Seth Godin ou comment sortir du marketing à papa

    | Du Design & des Lettres | Aucun commentaire
    Le marketing s’épuise à cause des promesses non tenues et des beaux discours. Il a…
    nouvel écran d’accueil pour le site internet de Lapeyre.

    Design System : Comment Lapeyre repense son e-commerce

    | Breaking News | Aucun commentaire
    Repenser les parcours utilisateurs et le tunnel de vente, développer une expérience immersive… Comment enrichir…
    L'équipe Puzzle

    Workaholic s’agrandit et devient Puzzle, l’agence Marketing x Design

    | Breaking News | Aucun commentaire
    Après 15 ans d'activité, Workaholic fait sa mue et s'agrandit. Deux nouveaux associés rejoignent l'aventure.…

    Nos vidéos

    Continuez à explorer
    Notre portfolio
    Un projet ?
    Contactez-nous